Maje 1

Célébration de la 28ème journée mondiale de lutte contre le SIDA

Mengbwa : Actions jeunes offre une soirée théâtrale à la place des fêtes de Zoétélé

A l’occasion de la 28ème journée mondiale de lutte contre le SIDA, l’association Mengbwa Actions jeunes (MAJE) a offert à la place des fêtes de Zoétélé, une soirée théâtrale sur divers thèmes qui meublent la vie d’une personne vivant avec le virus. La cérémonie d’hier a clôturé une série de campagne de dépistage volontaire et gratuit effectué  dans les écoles et centres de santé de l’arrondissement. La soirée théâtrale était présidée par l’adjoint d’arrondissement Mme Géneviève Dubila qu’assistaient les autorités administratives, religieuses et traditionnelles ainsi que de nombreux élèves et populations de Zoétélé.

Après l’arrivée et l’installation des invités, la cérémonie a véritablement commencé à 15h 30. Selon le programme, il a été question d’une série  d’allocutions prononcée par les personnalités ci-après : Mme le chef de terre, l’adjoint au maire, la présidente du réseau des personnes séropositives de Zoétélé, le responsable de l’UPEC de l’hôpital de district de Zoétélé et la coordinatrice  des programmes de MAJE en la personne de Michelle Carine Ateba. Lesdites allocutions étaient entrecoupées par des séquences de pièces théâtrales exécutées par les élèves du lycée bilingue, du lycée technique, de la SAR et du centre de promotion de la femme de Zoétélé. Pour revenir aux différentes prises de parole, les orateurs ont salué l’action de MAJE et de sa promotrice. Du Chef de terre à la coordinatrice, il a été question de se fixer sur l’objectif zéro à savoir zéro nouvelle contamination, zéro discrimination et zéro décès lié au SIDA. Les autorités n’ont donc fait qu’encourager l’élan de solidarité aux séropositifs manifesté par MAJE. S’agissant des quatre théâtres présentés, les thèmes retenus étaient les suivantes : comment éviter les grossesses précoces et non désirées tout en luttant contre le VIH : « stratégie double actions » ; marginalisation et discriminations dont face les femmes séropositives au VIH ; comment vivre avec le VIH et ce que la communauté peut faire pour soutenir les femmes séropositives.

            Certes MAJE a fustigé la mise à l’écart des personnes vivant avec le VIH, mais on a aussi relevé l’aspect culturel et artistique de l’événement. A cet égard, Major Assé, parrain de l’association, a égayé l’assistance avec des notes humoristique dont lui seul a le secret.

En marge des représentations théâtrales, la promotrice a remercié l’assistance, les troupes théâtrales ainsi que les personnalités présentes. Elle a particulièrement dit merci à Major Assé pour son soutien multiforme. Aux élèves en spectacle, elle a remis des primes d’encouragement pour leur belle prestation. La cérémonie a pris fin vers 18h 30 avec le discours de clôture de Mme l’adjoint au sous-préfet et la photo de famille. Ce 1er décembre 2015, les séropositifs se sont sentis au milieu des leurs, nous pensons que cela se traduira dans le quotidien de notre arrondissement.  Nous ne saurons terminer sans préciser que Major Assé  a parrainé l’événement en qualité d’ambassadeur de Mengbwa Actions jeunes.

            En rappel, MAJE est une association à but non lucrative créée en 2002 par Michelle Ateba. MAJE a pour objectif la mise en œuvre du bien-être  des jeunes. L’association mène aussi des actions pour lutter contre le SIDA.

Théodore Désiré Aba’a Nko’o

Commentaires

  • Michelle ATEBA
    • 1. Michelle ATEBA Le 09/12/2015
    MERCI