Defile sang

Lutte contre Boko Haram : la partition de la région du Sud à Sangmélima

 Maison du parti d'Akon

C’est   vendredi le 10 avril dernier que la région du Sud s’est réunie autour du gouverneur de la région pour collecter les dons en faveur des forces de défense camerounaises. Cette collecte de dons s’est inscrite dans le cadre de la mobilisation nationale autour du Président de la République et de l’armée en guerre contre la secte islamiste et satanique Boko Haram dans le septentrion.

 La cérémonie du 10 avril à Sangmélima avait pour cadre la maison du parti d’Akon et était présidée par le gouverneur de la région Jules Marcellin Ndjaga. Ont pris part à cette grande messe, toutes les forces vives du Sud, les autorités religieuses, politiques, traditionnelles et administratives ainsi que toute la grande élite et membres du gouvernement originaires de la région. 

Au cours de cette cérémonie, 157 millions de francs ont été collectés. Ces fonds ont été remis au gouverneur qui à son tour les a versé au trésor public. Ils ont été affecté au compte spécial crée par le Chef de l’Etat à cet effet. En dehors de la collecte de fonds, une grande marche de soutien s’est tenue le même weekend dans le chef lieu du département du Dja et Lobo. Par ailleurs, une motion de soutien écrite a accompagné l’effort de guerre du Sud. L’événement a été très couru et la mobilisation populaire massive. Ce qui témoigne l’importance que les fils du Sud ont donné à cette cérémonie. A travers cet acte citoyen, la région du Sud a emboité le pas aux  autres régions ainsi qu’à toutes les composantes du triangle national rangées derrière l’armée et le Président Paul Biya.

La marche de Sangmélima peut alors être considérée ainsi un signal fort de la solidarité nationale. Elle a par conséquent confirmé l’attachement de tout le peuple camerounais en général et la région du Sud en particulier aux idéaux de paix, d’unité et d’intégrité nationale si chers à nous tous.

Théodore Désiré Aba’a Nko’o