Image 40

Incendie à Zoetele.

Le sinistre s'est produit au centre ville.

Zoétélé s’est réveillée dans la désolation hier aux environs de 3h du matin. Le bâtiment situé en face de la sous-préfecture est en feu.

L’incendie qui s’en suit a ravagé trois boutiques laissant dans la détresse des familles.

En fait, dans la nuit de mardi à mercredi, une forte pluie s’est abattue dans la ville. Ladite pluie a entrainé une coupure d’électricité. Vers 3h du matin, selon les témoins rencontrés, l’énergie est revenue avec une forte intensité ; ce qui a provoqué un court circuit au niveau des installations de fortune des bâtiments situés en face de la sous-préfecture de Zoétélé. Très rapidement, un terrible incendie s'est déclenché. Le feu a dévoré trois boutiques du bâtiment et une partie de la maison d’habitation qui se trouve à l’arrière du bâtiment sinistré.

Au vue de l’ampleur du sinistre, on a fait appel aux sapeurs pompiers de Sangmélima pour maitriser l’action dévoratrice du feu. Il faut dire que n’eut été cette intervention, Zoétélé aurait connu une catastrophe proche de celle de Nsam à Yaoundé.

Lors des fouilles et du constat engagé par les éléments de la brigade de Gendarmerie de Zoétélé, les dommages s'élèvent à plusieurs millions de francs. En effet, casiers de bières, matériel bureautique, congélateurs et autres marchandises ont brulés. Les autorités locales y ont aussi effectué une visite pour mesurer la gravité des dégâts et consoler, par la même occasion, les familles sinistrées.

En ce moment, les propriétaires des boutiques sont à pied d’œuvre pour évaluer avec exactitude, les pertes matérielles. Il est à noter qu’aucun mort n'est à déplorer ; mais des familles traumatisées et encore sous le choc.

Il convient de saluer la promptitude des soldats du feu du département, la solidarité des autorités et des populations de Zoétélé, sans oublier le courage des victimes de l’incendie.

théodore désiré Aba'a Nko'o