Image 85

Désignation du chef de 3ème degré d’Akok : consultations effectives

 

C’est hier, 12 janvier 2015 que les consultations en vue de la désignation du chef de 3eme degré d’Akok ont eu lieu sous la présidence de Monsieur le Sous-préfet de Zoétélé, en présence de son adjoint, du commandant de brigade, du commissaire spécial, du chef de groupement Yemfek, de ses collaborateurs et de nombreuses populations.

La cérémonie qui avait pour cadre la chefferie d’Akok a débuté par l’exécution de l’hymne national suivie d’une prière. Une minute de silence a également été observée en mémoire du regretté chef.

Dans son mot liminaire, le Sous-préfet a fait savoir à l’assistance qu’il est venu non pas désigner mais constater la désignation du chef de village par les notables. Séance tenante, le chef de terre a fait lire le décret qui institue et organise la chefferie traditionnelle au Cameroun. Ensuite, le chef de groupement s’est adressé à ses administrés. Il en suivra l’identification des notables en vue de la désignation du chef de village.

Des deux candidatures reçues, celle du fils du défunt chef est d’emblée retenue en attendant la contestation de l’autre partie. Toutefois, le candidat en lice a essuyé une large défaite qui signifie le désaveu des notables. En impliquant les chefs de famille dans le processus, le Sous-préfet a indiqué qu’ils n’ont qu’un avis consultatif. Malgré le fait que, cet avis ait été favorable au fils du défunt chef, le Sous-préfet a levé la séance en relevant qu’il rendra compte de l’avis des notables à sa hiérarchie. Avant de quitter la salle, l’assistance a repris en cœur le refrain de l’hymne national et la population a été renvoyée à ses occupations. Les consultations ainsi amorcées démontrent bien qu’il s’agit là que d’une partie remise.

Commentaires

  • Linus
    • 1. Linus Le 14/01/2015
    Merci pour ce compte-rendu concis qui met a la page les fils d'Akok indisponibles. Akok a besoin d'un chef qui tiendra compte de la diaspora et qui composera avec elle. Dieu bénisse le chef!